Nous célébrons aujourd’hui les 27 ans de l’Odyssée qui a commencé son aventure le 24 septembre 1992. 27 ans d’activité dans l’histoire d’un lieu qui a ouvert le 3 janvier 1914, il y a 105 ans.

L’Odyssée au départ s’appelait UT avant de se baptiser ABC en 1961. Ce lieu prestigieux a fonctionné pratiquement sans discontinuer jusqu’en 1986, date de la fermeture d’une salle unique (mono-écran) impitoyablement brisée par les lois du marché.

De 1914 à 1986, soit durant 72 ans, l’UT n’a connu que trois interruptions directement liées aux tourmentes de l’histoire : en 1918-1919, en 1939-1940 et en 1944-1945, soit 69 ans d’activité.

La renaissance de cette salle prestigieuse à partir de 1992, comme miraculée de la vie, est directement liée à l’engagement passionné d’une association, les Rencontres Cinématographiques d’Alsace, et d’une volonté politique, celle de la Ville de Strasbourg.

Depuis 27 ans, l’Odyssée est gérée dans le cadre d’une association à but non-lucratif dont la devise est « le cinéma autrement », ce qui signifie deux choses :

  • Une programmation ouverte sur l’Europe et sur le monde, qui crée sa propre actualité en étant affranchie du calendrier des sorties commerciales des distributeurs.
  • Un fonctionnement économique dont l’objectif n’est pas de faire du profit mais de ne pas perdre d’argent. Cela autorise une capacité d’audace afin de profiter à tous.

L’Odyssée a été confrontée à de nombreuses turbulences, mais forte du soutien d’un public fidèle et motivé, elle a su surmonter les nombreux défis qui se sont dressés sur son chemin.

Quand l’ABC a fermé, personne n’a levé le petit doigt, sauf les RCA, très vite soutenus par la Ville de Strasbourg, qui a été ainsi la première ville de France à avoir un projet cohérent d’animation cinématographique à vocation européenne, humaniste et citoyenne. La reprise de l’activité dans cette salle prestigieuse a suscité bien des convoitises, loin d’être éteintes, qui doivent être considérées comme des hommages du vice à la vertu.

Désormais l’Odyssée, envers et contre tout, poursuit son grand bonhomme de chemin, et passe par de riches et variés carrefours – ceux des cinématographies d’Europe aussi bien que ceux du monde entier – avec au passage un nombre incroyable de projections-débats : pas moins de 211 en 2018 !

Nous invitons bien sûr notre public à nous accompagner dans cette aventure afin que le battement unanime de nos cœurs résonne au diapason de la dimension de capitale culturelle européenne et de capitale des Droits de l’Homme de la Ville de Strasbourg.

— Faruk Günaltay
Directeur-Programmateur

Laisser un commentaire

Cinéma l’Odyssée © 2020. Tous droits réservés – Mentions légales & Politique de confidentialité